Page:Revue des Deux Mondes - 1917 - tome 40.djvu/473

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



CHRONIQUE DE LA QUINZAINE.




Comme un bonheur ne va jamais seul, à l’heure même où le premier bataillon du premier contingent américain arrivait à Paris pour y célébrer avec nous la Fête de Tlndépendance, nous avons eu une honne nouvelle. Le i*""" juillet, l’armée de Broussiloff a repris l’offensive sur le terrain qui lui est glorieusement famiher et où, l’autre printemps, elle avait remporté de si éclatantes victoires. Elle a presque inopinément attaqué l’ennemi chez lui, en Galicie, à quatre-vingts kilomètres de Lemberg.aux environs de Brzezany ; c’est-à-dire qu’elle recommence son effort au point extrême où ses campagnes précédentes l’avaient amenée. En deux jours, elle a fait dix-huit mille prisonniers, capturé trente canons, et la manœuvre, partie du village de Koniuchy, brillamment enlevé dès le début, semble se développer, entre les deux routes de Brzezany et de Tarnopol à Zloczov, dans la direction générale du Sud-Est au Nord-Ouest. Les résultats militaires en sont déjà intéressans, ils peuvent devenir considérables. Mais, quels qu’ils soient et si grands qu’ils puissent devenir, l’événement est d’ordre poHtique bien plus encore que stratégique. Il a signifié au monde, suivant une expression jailUe spontanément de tous les cœurs, la résurrection de l’armée russe; à l’Allftmagne, aux Empires du Centre, la fin de leur rêve de paix séparée, de paix brusquée. La flamme des proclamations de M, Kerensky a rallumé l’immense et salutaire incendie. La révolution russe a compris qu’elle ne ivrait que par la victoire, qu’elle ne fonderait que sur elle le régime nouveau, et peut-être s’est-elle souvenue que son modèle, la Révolution française, aurait vite péri de la guerre civile, sans ce qui devait la tuer, la guerre étrangère. Aujourd’hui, ce n’est plus seulement un homme en qui veillait et souffle l’âme des Danton, c’est le Soviet lui-même, et non pas seulement le Soviet de