Page:Revue des Deux Mondes - 1919 - tome 51.djvu/150

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


commissaire. C’était un ouvrier bolchevik, sachant à peine lire et écrire, une vraie mine de brute. On lui donna comme adjoint sa douce amie, et nous autres, les 350 000 habitants de ce côté de la ville, nous fûmes soumis à la volonté de cet homme illettré et de cette ancienne étudiante. D’argent, ils en avaient tant qu’ils voulaient.

Voyant le train dont allaient les choses et l’impossibilité absolue d’y remédier, beaucoup de membres se désintéressèrent petit à petit de ces séances. Bientôt d’ailleurs les nouvelles mairies centralisèrent toutes les fonctions municipales. Ce conseil de milice, qui paraissait devoir jouer un rôle important, disparut comme une poussière qui s’envole. Il rentra dans son néant.


III. — GRANDEUR ET DÉCADENCE D’UN OUVROIR
(Avril-Octobre).

Avril. — Malgré la tourmente que nous traversons, l’ouvroir de Lesnoï a pu être inauguré à la date fixée.

Charme indescriptible de cette petite maison. Toute blanche, enfouie dans la verdure, des jardinières vertes aux fenêtres remplies de géraniums vermeils, elle paraissait souhaiter à tous la bienvenue et leur ouvrir les bras : Ses chambres étaient celles d’un sanatorium bien aménagé plutôt que d’un ouvroir de mutilés. Les murs peints au ripolin, comme la blancheur des rideaux de mousseline donnaient une impression de propreté minutieuse. De chaque côté de la terrasse descendait un double escalier. Au milieu de la pelouse un grand vase en pierre avec de grosses pâquerettes égayait la vue. Des lilas touffus penchaient leurs branches alourdies par les fleurs qui mettaient dans l’air la griserie de leur parfum. Des pommiers s’alignaient comme une rangée de soldats avec leurs pétales blancs légèrement rosés. Des poules picoraient dans les allées sablées. De temps à autre le grand coq érigeant sa crête d’un rouge carmin faisait sa ronde d’inspection. Un bon vieux chien sommeillait dans sa niche, levant la tête quand le bruit des pas le réveillait. On eût dit un décor de Chantecler.

Maison simple et recueillie, maison douce à l’humaine souffrance ! Ceux qui avaient travaillé à la création de ce nid