Page:Revue philosophique de la France et de l'étranger, V.djvu/473

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
463
périodiques.Archives de physiologie.

geant. Pour prendre un de ses exemples, l’idée lui vient de se demander pourquoi une chaise a quatre pieds ? pourquoi pas un seul ? Il se répond que, suivant les lois de la nature, un siège à un pied ne serait pas solide. Mais alors sa pensée égarée le pousse à une suite de questions sans fin. Pourquoi est-ce une loi de la nature ? Pourquoi n’y a-t-il pas une force attractive qui permette à une chaise de tenir sur un pied ? » etc., etc.


Revue scientifique (novembre 1877 — février 1878).

Allen Thompson. Le Développement des différentes formes de la vie.

F. Galton. La Psycho-physique.

Cl. Bernard. Les Définitions de la vie.

Ernest Haeckel. La Théorie de l’évolution dans ses rapports avec la philosophie naturelle.

Virchow. La Liberté de la science dans l’état moderne.

Dr Azam. Le Dédoublement de la personnalité et l’Amnésie périodique. (Suite de l’histoire de Félida X…)

Les Origines du transformisme, d’après la philosophie de Ruvareboni saisie en 1808.

Du Bois-Reymond. L’Histoire de la civilisation et la Science de la nature (voir sur ce discours la Revue philosophique du 1er janvier 1878).

J. Chatin. Morphologie générale des organes des sens.

H. Milne-Edwards. Revue biologique. La Physiologie du cerveau.


Archives de physiologie, etc. (n° 6, 1877).

De la Vision avec les différentes parties de la, rétine, par le Dr. Aug. Charpentier.

L’auteur s’est proposé de comparer entre elles les différentes parties de la rétine aux trois points de vue suivants :

1° Sensibilité à la lumière ;

2° Acuité visuelle (limite de petitesse des images rétiniennes distinctes) ;

3° Sensibilité aux couleurs.

1° Comme Aubert et d’autres physiologistes, il a constaté qu’il faut, « pour les divers points de la rétine, la même quantité de lumière minima pour produire une sensation lumineuse. On peut en conclure que la sensibilité lumineuse est la même pour les différentes parties. »

2° L’acuité visuelle est presque concentrée aux parties centrales. En dehors de la macula, elle tombe tout d’un coup et diminue ensuite avec assez de lenteur et de régularité.

3° Mais c’est surtout pour les couleurs que les diverses parties de la rétine ont une sensibilité différente. Non-seulement les couleurs ne sont pas reconnues jusqu’aux limites générales du champ visuel, mais