Page:Richer - Anatomie artistique, 1.djvu/108

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
96
MYOLOGIE.


Peaussier. (Pl. 53.)


Ce muscle large et mince se confond par son insertion supérieure avec les muscles du menton et de la lèvre inférieure. De là ses fibres se portent en bas et en dehors, recouvrent toute la partie latérale et antérieure du cou pour s’attacher en bas à l’aponévrose du grand pectoral et du deltoïde.

Son bord interne, rectiligne, forme avec celui du côté opposé un triangle allongé à base inférieure. Son bord externe irrégulier recouvre le bord antérieur du trapèze.

Il se moule exactement sur les parties qu’il recouvre, dont il ne modifie en aucune façon les contours, lorsqu’il est dans le relâchement. Quand il se contracte, il tend les téguments plissés transversalement, il amène un élargissement marqué du cou et entraîne par en bas la lèvre inférieure. Il concourt à l’expression de la terreur et de l’effroi.


Article III. — MUSCLES DE LA POITRINE.


§ 1. — Muscles profonds.


Intercostaux. (Pl. 38.)


Ces muscles complètent la cage thoracique en remplissant les espaces intercostaux. Ils s’étendent d’une côte à l’autre, formant une double couche dont les fibres ont une direction différente.

Les intercostaux externes s’attachent en haut à la lèvre externe de la gouttière du bord inférieur costal, et en bas au bord supérieur de la côte qui est au-dessous.

Ils occupent tout l’espace intercostal en arrière et sur les côtés. Ils s’arrêtent en avant au voisinage des cartilages costaux.

La direction de leurs fibres est oblique de haut en bas, d’arrière en avant. À la partie postérieure du thorax, les sur-costaux s’attachent en haut à l’apophyse transverse de la vertèbre et en bas au bord supérieur et à la face externe de la côte qui est au-dessous. Leur direction est semblable à celle des intercostaux externes.

Les intercostaux internes s’étendent du bord interne de la gouttière inférieure costale au bord supérieur et à la face interne de la côte qui est au-dessous.

Ils occupent tout l’espace intercostal en avant et sur les côtés. En arrière, ils s’arrêtent au niveau de l’angle des côtes.

Leurs fibres présentent une obliquité en sens inverse de celle des intercostaux externes.