Page:Richer - Anatomie artistique, 1.djvu/135

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
123
MUSCLES DU MEMBRE SUPÉRIEUR.

Ce muscle épais, situé à la partie interne de l’éminence, se subdivise en deux faisceaux entre lesquels passe le tendon du long fléchisseur du pouce.

Action. — Il fléchit la première phalange du pouce et porte le métacarpien en avant et en dedans.


Court abducteur du pouce. (Pl. 59.)


Insertions : supérieurement, à l’apophyse du scaphoïde et au trapèze, au ligament annulaire du carpe ;

Inférieurement, à l’extrémité supérieure et externe de la première phalange.

Ce muscle aplati est le plus superficiel et le plus externe de la région.

Action. — Il n’est pas abducteur. Il fléchit la première phalange et porte le métacarpe en avant et en dedans.


§ 3. — Muscle de l’éminence hypothénar. (Pl. 59.)


Les muscles de l’éminence hypothénar ne méritent pas de description spéciale. Ils sont en quelque sorte les analogues de ceux de l’éminence thénar et portent les mêmes noms. Ce sont, en commençant par la profondeur, l’opposant du petit doigt, le court fléchisseur et l’abducteur.

Ils occupent le bord interne de la main et contribuent aux divers mouvements du petit doigt et du cinquième métacarpien. Ces mouvements sont beaucoup plus limités que ceux du pouce ; aussi les muscles de l’éminence bypothénar ont-ils un volume moindre que ceux de l’éminence thénar.

Je signalerai cependant le muscle le plus superficiel de la région, le palmaire cutané qui s’attache, en dehors, au bord interne de l’aponévrose palmaire et, en dedans, à la face profonde de la peau du bord interne de la main. Quand il se contracte, il occasionne en cet endroit une dépression longitudinale parcourue de plis cutanés et fort caractéristique.