Page:Rictus - Les Soliloques du pauvre, 1903, 5e éd.djvu/69

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



On a soupé des comédies,
Des moral’s, des phizolofies,
L’Homm’ doit pus fair’ que son plaisir
Et la beauté de ses désirs.


On s’en fout des Idéalisses
Qui su’ not’ râb’ se chamaillaient
Et des z’avocats socialisses
Poilus, gueulards et marseillais !


On marche pus pour êt’ martyrs
Ou d’ la confitur’ d’insurgés,
Comm’ ceuss dont les z’oss’ments doiv’nt dire :
— Malheurs ! Quand c’est qu’on s’ra vengés ?


Porquoi qu’on s’rait viande à mitrailles
Pour flingots à « persécussions » ?
De Fourmies on r’monte à Versailles,
C’est toujours les mêm’s solutions.