Page:Rictus - le Cœur populaire, 1920.djvu/205

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


En attendant Vautour-Premier,
Grand Maître de la République,
t’ vide à la rue, toi et ta clique,
et refuse de vous loger
(bien qu’il veuille aussi des soldats
pour le défendr’ contr’ l’Étranger !)


Et toi toujours tu vis ta vie,
le cul merdeux la gueul’ pourrie,
emboucanant le rat crevé,
les pieds dans des chaussett’s de suie
et l’cœur de haine empoisonné


Ouvrier mon frère, Ouvrier.