Page:Rimbaud - Reliquaire, poésies, Genonceaux, 1891.djvu/128

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ÉTERNITÉ


Elle est retrouvée.
Quoi ? L’éternité.
C’est la mer alliée
Avec le soleil.

Ame sentinelle,
Murmurons l’aveu
De la nuit si nulle
Et du jour en feu.

Des humains suffrages,
Des communs élans,
Donc tu te dégages :
Tu voles selon…