Page:Rougier - La Voix de la sagesse, 1909.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Première Partie




I

La sagesse est une source de vie pour celui qui la possède ; et le châtiment des insensés, c’est leur folie.

II

La voie morale du sage peut être comparée au chemin de celui qui gravit une montagne en partant de la plaine.

III

Personne ne peut nous rendre mauvais si nous voulons être bons.

IV

Les fous qui connaissent leur folie sont sages jusqu’à un certain point. Mais le fou qui se croit sage, celui-là est vraiment un fou.

V

Celui qui est libre et heureux, là où il se trouve, connaît déjà le ciel.

VI

Toute supériorité est un principe isolant et qui force à choisir non seulement ses amitiés mais ses relations.