Page:Rouquette - L'Antoniade, 1860.djvu/142

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
( 142 )

Les crédules humains, en doutant de l’Église,
Écoutent l’insensé, qui rêve et prophétise ;
Sourds à la voix de Dieu qui part du Vatican.
Ils écoutent l’oracle inspiré par Satan !
Le mensonge est si doux, la vérité si dure,
La grâce est si contraire à l’infirme nature,
Que tout prophète impie, harmonieux menteur,
Trouve un facile accès pour aller droit au cœur !

 Gœthe, Bailey, Soumet, Byron et Lamartine,
Vous dominez le monde, et moi je vous domine !
Jocelyn, Faust, Manfred, Festus, Idaméel,
Le blasphème a par vous escaladé le Ciel !



le démon de la cité.


Mon maître et roi puissant, qui bâtis sur la terre
Avec l’autel brisé, ton trône populaire :
Tu connais et mon zèle, et ma fidélité,
Et de mon rôle actif le cercle illimité ;
Eh ! bien, mon maître et roi, j’ai parcouru les villes ;
Tout va bien pour le mal ! — Dormons, dormons tranquilles !
Oui, dans ma vigilance, au loin j’ai visité
Et le nouveau village et la vieille cité,
Depuis Philadelphie, aux froids palais de marbres,
Ces tombeaux puritains, qu’ombragent de grands arbres,
Jusqu’aux bords où croupit la Nouvelle-Orléans,
Sentine de l’Europe et nid de mécréants ; —
Tout va bien pour le mal ! — Dormons, dormons tranquilles !
Ton sceptre pèse encor sur les âmes serviles !
La matière envahit, absorbe tout esprit ;
Il ne règne partout qu’un charnel appétit !
Déguisé pour tromper en Ange de lumière,
Accommodant le ciel aux besoins de la terre,
Tenant compte aujourd’hui de la fragilité,
Des progrès de l’Église et de l’humanité,
Et voulant rendre à tous la piété facile,
J’ai tenu ce discours à la foule imbécile :


  « On peut aimer son Dieu sans excentricité ;
Chacun peut se sauver dans la société :
Pourquoi fuir au désert ? pourquoi rêver le cloître ?
Le monde est le jardin où la vertu doit croître l
Le salut, plus facile aujourd’hui qu’autrefois,
N’exige pas que l’homme émigré au fond des bois ;
Le progrès a rendu facile l’impossible ;
Et l’ermite exalté, Don Quichotte lisible,
Combat des ennemis qu’on ne voit nulle part :
Marthe, au milieu du monde, a la meilleure part !
Avec tous les devoirs la foi se concilie :
La vie érémitique est une anomalie !