Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t10.djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


la fin de ma vie est accablée, par quarante ans de droiture & d’honneur dans des occasions difficiles ; & la pauvre Marion trouve tant de vengeurs en ce monde, que quelque grande qu’ait été mon offense envers elle, je crains peu d’en emporter la coulpe avec moi. Voilà ce que j’avois à dire sur cet article. Qu’il me soit permis de n’en reparler jamais.


Fin de second Livre.