Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t10.djvu/402

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Dieu est juste ; il veut que je souffre ; & il sait que je suis innocent. Voilà le motif de ma confiance ; mon cœur & ma raison me crient qu’elle ne me trompera pas. Laissons donc faire les hommes & la destinée ; apprenons à souffrir sans murmure ; tout doit à la fin rentrer dans l’ordre, & mon tour viendra tôt ou tard.