Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t13.djvu/197

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


expression indécente un stratagême permis, usité dans toutes les especes de guerres ? Ainsi donc les Turenne, les Catinat, ces hommes plus dignes encore du titre de sages que de celui de héros, seront taxés d’avoir fait des faussetés, des fourberies, parce qu’ils auront trompé nos ennemis, & qu’en ruses, en stratagêmes, ils l’auront emporté sur les plus vieux renards*

[* Expression de M. de Turenne, en parlant de Montecuculli.] militaires. Ainsi donc, pour rentrer dans nos propres camps, les Pascal, les Saas, les Quesnay, ces Auteurs déguisés que je viens de citer & qui ont fait & sont tant d’honneur à la république des Lettres, tant par leur savoir que par leur probité, sont déclarés par l’Académie de Dijon indignes de la profession des Lettres. Ainsi le fameux Jean Le Clerc, qui a écrit sous le nom des théologiens d’Hollande, sans leur aveu, & pour soutenir des sentimens opposés aux leurs, recevra de ces Messieurs la même flétrissure ; aussi bien que Jean Cassien, auteur du cinquieme siecle, qui s’est déguisé sous le nom des Provinces Belgiques ; M. de Sacy, sous celui des Religieux Dominicains, M. Richard-Simon, sous le nom des Rabbins d’Amsterdam, &c. Pour constater un usage qui n’est inconnu à aucuns savans, je pourrois accumuler ici une foule des plus grands hommes, & des plus dignes d’être nos modelés à tous égards qui se sont déguisés, non-seulement sous des noms de Compagnies comme les précédens, & qui n’en ont reçu aucuns reproches ; mais encore sous des noms de particuliers connus & des plus respectables, sous des noms de Souverains même. Ceux d’Aristote, de Cicéron, de Virgile, ont servi de masque à des Auteurs ;