Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t13.djvu/205

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


cette réponse de M. Rousseau à notre ouvrage, qui ne soit déjà réfutée dans ce même ouvrage auquel il répond. Or ceux qui ont lu l’un & l’autre, les y trouveront aussi bien que moi : ainsi je me passerai fort bien de voir cette réponse ; & quand je la verrois, je n’y répliquerois point. Je me serois un crime vis-à-vis du public de pousser plus loin ce démêlé littéraire, accoutumé que je suis de n’en avoir jamais que pour venger mon honneur offensé, ou pour défendre la vie des hommes contre des pratiques dictées par l’erreur & la témérité.