Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t13.djvu/514

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Je passai en porte, à Milan, ce qui me priva du plaisir de rendre moi-même votre lettre que j’ai fait parvenir depuis. J’ai appris que votre aimable marquise s’est remariée il y a quelque tems. Adieu, Monsieur, puisqu’il faut mourir tout de bon, c’est à présent qu’il faut être philosophe. Je vous dirai une autre fois quel est le genre de philosophie que je pratique. J’ai l’honneur d’être avec le plus sincere & le plus parfait attachement, Monsieur, &c.

P.S. Faites-moi la grace, Monsieur, de faire parvenir surement l’incluse que je confie à votre générosité.

MONSIEUR,

J’avoue que je m’étois attendu au consentement que vous avez donné à ma proposition ; mais quelque idée que j’eusse de la délicatesse de vos sentimens, je ne m’attendois point absolument à une réponse aussi gracieuse.