Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t13.djvu/575

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


FRAGMENS De divers Ouvrages & Lettres de J. J. Rousseau, écrits pendant son séjour en Savoye. Les originaux écrits de la propre main de l’Auteur, nous ont été communiqués par M. le Professeur de S.... qui en est en possession.

LETTRE PREMIERE.

MONSIEUR ET TRÈS-CHER PERE,

Souffrez que je vous demande pardon de la longueur de mon silence. Je sens bien que rien ne peur raisonnablement le justifier, & je n’ai recours qu’a votre bonté pour me relever de ma faute. On les pardonne ces fortes de fautes, quand elles ne viennent ni d’oubli ni de manque de respect, & je crois que vous me rendez bien assez de justice pour être persuadé que la mienne est de ce nombre : voyez à votre tour, mon cher pere, si vous n’avez point de reproche à vous faire. Je ne dis pas par rapport a moi, mais à l’égard de Madame de Warens, qui a pris la peine de vous écrire d’une maniere à vous ôter toute matiere d’excuse pour avoir manqué à lui répondre. Faisons attraction, mon très-cher pere, de tout ce qu’il y a de dur & d’offensant pour moi dans le silence que vous avez gardé dans cette conjoncture ; mais considérez e comment