Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/241

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


appliquant les mains l’une sur l’autre.” &c. Je suis, Monsieur, votre ; &c.

LETTRE XXXVIII.

Monsieur, on n’a point trouvé jusqu’ici de moyen plus facile pour initier les enfans même dans la numération que les 5. & les 10. doigts de nos mains. Point, Monsieur, vous trouvez encore le nombre 2. difficile à qui connaît le couple de ses jambes ; pour le simple plaisir, je crois, d’y contredire Platon comme moi qui trouve tout facile jusqu’au million de million que je n’ai nulle mauvaise humeur de n’avoir pas. Car tout franc, je crois que la difficulté de calculer à plein, vous donne de l’humeur contre l’art de calculer à vide, comme dit M. de Voltaire.

Ceux au reste qui spécialement opposent votre style au mien en fait de musique, je les renvoie pour mon apologie au couple précédent, à la phrase entiere, & à cent autres locutions d’appareil & de raisonnement qui sont dans tout ce livre, & dans celui de la musique nommément qui brille par les injures, les sarcasmes, les incivilités dont vous nous donnez le modele d’un style jusqu’ici décidé non François. Car notre langue est spécialement polie & douce, pour la musique même, où nos bons Auteurs ont bien su la rendre noble & énergique à propos de Louis le Grand & des plus grands sujets, traites par Corneille, Racine, Pélisson, Bossuet, Bourdaloue, Quinaut, &c.