Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


efforts cruels de vertu sont la marque d’un mauvais siecle : il ne peut y avoir de Brutus où il n’y a pas de Tarquins ; se plaindre que nous n’ayons pas de Régulus, c’est regretter qu’i n’y ait pas de peuple qui livre aux supplices les plus barbare un ennemi prisonnier : l’adoucissement des mœurs, en bannissant les grands crimes, a banni en même tems ces vertu effrayantes, toujours rares, parce qu’il faut une longue suite de crimes, pour donner occasion à un seul acte de ces vertus ; gémir de ce qu’elles n’existent plus, c’est faire le plus grand éloge du systême de notre société : moins la vertu a besoin d’efforts & de sacrifices, plus elle suppose les mœurs perfectionnées.