Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/584

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment ! sans aucun ménagement il vous prouve que le Dictionnaire de votre maître n’est fondé que sur cette base, savoir, le chef-d’œuvre qui a immortalisé Rameau ; & il vous renvoie aux articles de ce même Dictionnaire systême, & basse-fondamentale, dans lesquels Rousseau dit positivement que ce Dictionnaire a été composé sur le systême de Rameau, que lui Rousseau, a suivi ce systême dans cet ouvrage, &c.

Ma foi, pour le coup, voilà de l’évidence ; & vous êtes, Madame, terrassée à ne jamais vous relever, à moins que nous n’appellions à votre secours votre redoutable antagoniste lui-même ; que je soupçonne n’être au fond pas à beaucoup près aussi méchant qu’il voudroit bien en affecter la mine. Accourez donc, ô généreux, L. B. mais accourez avec votre Essai sur la musique ; voyons comment vous vous y preniez pour prouver à vos lecteurs que Rousseau étoit dévoré de jalousie contre Rameau. Cela est fort intéressant dans ce moment-ci......Ah ! le voici. Vous en trouviez la preuve complete dans un certain paragraphe de la préface de son Dictionnaire, dont, même alors, vous aviez la discrétion de ne citer que les premieres lignes ; & qu’aujourd’hui vous paroissez n’avoir jamais connu. Pour suppléer M. D. L. B. à ce défaut de votre......je n’ose dire quoi, permettez-moi de vous transcrire ici tout ce paragraphe.

“J’ai traité la partie harmonique dans le systême de la basse-fondamentale, quoique ce systême imparfait & défectueux, à tant d’égards, ne soit point, selon moi, celui de la nature & de la vérité, & qu’il en résulte un remplissage sourd & confus, plutôt qu’une bonne harmonie.” (Voilà une nouvelle