Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/585

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


façon d’exalter les chefs-d’œuvre. Il faut l’appliquer à l’Essai sur la musique.) “Mais c’est un systême enfin ; c’est le premier, & c’étoit le seul, jusqu’à celui de M. Tartini, où l’on ait lié, par des principes, ces multitudes de regles isolées qui sembloient toutes arbitraires, & qui faisoient de l’art harmonique, une étude de mémoire, plutôt que de raisonnement. Le systême de M. Tartini quoique meilleur, à mon avis.” (Ah ! Jean-Jaques, vous n’y pensez pas ! Rien n’est plus parfait, ni par conséquent meilleur qu’un chef-d’œuvre.) “n’étant pas encore aussi généralement connu, & n’ayant pas, du moins en France, la même autorité que celui de M. Rameau, n’a pas dû lui être substitué dans un livre destiné principalement pour la nation Françoise. Je me suis donc contenté d’exposer de mon mieux les principes de ce systême dans un article de mon Dictionnaire ; & du reste, j’ai cru devoir cette déférence à la Nation pour laquelle j’écrivois, de préférer son sentiment au mien, sur le fond de la doctrine harmonique. Je n’ai pas dû cependant m’abstenir, dans l’occasion, des objections nécessaires à l’intelligence des articles que j’avois à traiter ; c’eût été sacrifier l’utilité du livre au préjugé des lecteurs ; c’eût été flatter sans instruire, & changer la déférence en lâcheté.”

Convenez, Madame, que voilà bien le langage d’un jaloux ! Mais convenez aussi qu’il est bien heureux pour vous, & même pour Rousseau, qu’il ait tenu ce langage ! Combien vous devez l’un & l’autre, de, reconnoissance à ce bon M. D. L. B. Sans cette basse jalousie dont il a fait l’heureuse découverte, vous restiez atteinte & convaincue d’avoir fait à votre maître