Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t2.djvu/604

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Billet de Julie à Claire. Julie remercie sa cousine du conseil quelle a cru entrevoir dans la lettre précédente. 259
Let. VI. de Julie à Milord Edouard. Refus de la proportion qu’il lui a faite. ibid.
Let. VII. de Julie. Elle relevé le courage abattu de son Amant, & lui peint vivement l’injustice de ses reproches. Sa crainte de contracter des nœuds abhorrés, & peut-être inévitables. 263
Let. VIII. de Claire. Elle reproche à l’Amant de Julie son ton grondeur & ses mécontentemens, & lui avoue qu’elle a engagé sa cousine à l’éloigner & à refuter les offres de Milord Edouard. 269
Let. IX. de Milord Edouard à Julie. L’Amant de Julie plus raisonnable. Départ de Milord Edouard pour Rome. Il doit à son retour reprendre son ami à Paris, l’emmener en Angleterre, & dans quelles vues. 271
Let. X. à Claire. Soupçons de l’Amant de Julie contre Milord Edouard. Suites. Eclaircissement. Son repentir. Son inquiétude causée par quelques mots d’une lettre de Julie. 273
Let. XI. de Julie. Elle exhorte son Amant à faire usage de ses talens dans la carrière qu’il va courir, à n’abandonner jamais la vertu & à n’oublier jamais son Amante ; elle ajoute quelle ne l’épousera point sans le consentement du Baron d’Étange, mais qu’elle ne fera point à un autre sans le sien. 279
Let. XII. à Julie. Son Amant lui annonce son départ. 288
Let. XIII. à Julie. Arrivée de son Amant à Paris. Il lui jure une confiance éternelle, & l’informe de la générosité de Milord Edouard à son égard. 289
Let. XIV, à Julie. Entrée de son Amant dans le monde. Fausses amitiés. Idée du ton des conversations à la mode. Contraste entre les discours & les actions. 294
Let. XV. de Julie. Critique de la lettre précédente. Prochain mariage de, Claire. 301
Let. XVI. à Julie. Son Amant répond à la critique de sa dernière lettre. Où, & comment il faut étudier un peuple. Le sentiment de ses peines. Consolation dans l’absence. 307
Let. XVII. à Julie. Son Amant tout-à-fait dans le