Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t6.djvu/200

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’il fit dans le sien très-peu de miracles ; *

[* Matth. XIII. 58. ] il est dit même qu’il n’en put faire, à cause de leur incrédulité.*

[*Marc. VI. 5] Comment ! c’étoit à cause de leur incrédulité qu’il en faloît faire pour les convaincre, si ces miracles avoient eu cet objet ; mais ils ne j’avoient pas. C’étoient simplement des actes de bonté, de charité, de bienfaisance, qu’il faisoit en faveur de ses amis, & de ceux qui croyoient en lui ; & c’étoit dans de pareils actes que consistoient les œuvres de miséricorde, vraiment dignes d’être siennes, qu’il disoit rendre témoignage de lui. *

[* Jean. X. 25. 32. 38. ] Ces œuvres marquoient le pouvoir de bien faire plutôt que la volonté d’étonner ; c’étoient des vertus*

[*C’est le mot employé dans l’Ecriture ; nos Traducteurs le rendent par celui de miracles. ] plus que des miracles. Et comment la suprême Sagesse eût-elle employé des moyens si contraires à la fin qu’elle se proposoit ? Comment n’eût-elle pas prévu que les miracles, dont elle appuyoit l’autorité de ses Envoyés produiroient un effet tout opposé ; qu’ils feroient suspecter la vérité de l’histoire tant sur les miracles que sur la mission ; & que, parmi tant de solides preuves, celle-là ne feroit que rendre plus difficiles sur toutes les autres les gens éclairés & vrais ? Oui, je le soutiendrai toujours, l’appui qu’on veut donner à la croyance, en est le plus grand obstacle : ôtez les miracles de l’Evangile, & toute la terre est aux pieds de Jésus-Christ. *

[ *Paul prêchant aux Athéniens, fut écouté fort paisiblement jusqu’à ce qu’il leur parlât d’un homme ressuscité. Alors les uns se mirent à rire ; les autres lui dirent. Cela suffit, nous entendrons le reste une autre fois. Je ne sais pas bien ce que pensent ait fond de leurs cœurs ces bons Chrétiens à la mode ; mais s’ils croient à Jésus par ses miracles, moi j’y crois malgré ses miracles, & j’ai dans l’esprit que ma foi vaut mieux que la leur. ]