Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t6.djvu/513

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


se pourvoiront chez les autres Suisses leurs voisins, qui, sans être moins industrieux, n’auront point de Spectacles, & n’augmenteront point leurs prix. Diminutions de débit : troisieme préjudice.

Dans les mauvais tems, les chemins ne sont pas praticables ; & comme il faudra toujours, dans ces tems-là, que la troupe vive, elle n’interrompra pas ses représentations. On ne pourra donc éviter de rendre le Spectacle abordable en tout tems. L’hiver il faudra faire des chemins dans la neige, peut-être les paver ; & Dieu veuille qu’on n’y mette pas des lanternes. Voilà des dépenses publiques ; par conséquent des contributions de la part des particuliers. établissement d’impôts : quartrieme préjudice.

Les femmes des Montagnons allant, d’abord pour voir, & ensuite pour être vues, voudront être parées ; elles voudront l’être avec distinction. La femme de M. le Justicier ne voudra pas se montrer au Spectacle, mise comme celle du maître d’école ; la femme du maître d’école s’efforcera de se mettre comme celle, du Justicier. De-la naîtra bientôt une émulation de parure qui ruinera les maris, les gagnera peut-être, & qui trouvera sans cesse mille nouveaux moyens d’éluder les loix somptuaires. Introduction du luxe : cinquieme préjudice.

Tout le reste est facile à concevoir. Sans mettre en ligne de compte les autres inconvéniens dont j’ai parle, ou dont je parlerai dans la suite ; sans avoir égard à l’espece du Spectacle & ses effets moraux ; je m’en tiens uniquement à ce qui regarde le travail & le gain, & je crois montrer