Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/485

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


volumes de figures & de descriptions doivent être jettes au feu, si les connoissances acquises par tous les savans, qui ont consacre leur bourse, leur vie & leurs veilles à des voyages immenses, coûteux, pénibles & périlleux doivent être inutiles à leurs successeurs, & si chacun partant toujours de zéro pour son premier point, pourra parvenir de lui-même aux mêmes connoissances qu’une longue suite de recherches & d’études à répandues dans la masse du genre-humain. Si cela n’est pas & que la troisieme & plus aimable partie de l’histoire naturelle mérite l’attention des curieux, qu’on me dise comment on s’y prendra pour faire usage des connoissances ci-devant acquises, si l’on ne commence par apprendre la langue des auteurs & par savoir à quels objets se rapportent les noms employés par chacun d’eux. Admettre l’étude de la Botanique & rejetter celle de la nomenclature, c’est donc tomber dans la plus absurde contradiction.