Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/497

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


des radiées. Quoique ces deux sortes de demi-fleurons soient exactement de même figure, & pour cela confondues sous le même nom par les Botanistes, ils différent pourtant essentiellement en ce que les premiers ont toujours des étamines & que les autres n’en ont jamais. Les demi-fleurons de même que les fleurons sont toujours supères, & portes par la semence qui est portée à son tour par le disque ou réceptacle de la fleur : Le demi-fleuron est forme de deux parties, l’inférieure qui est un tube ou cylindre très-court, & la supérieure qui est plane, taillée en languette, & à qui l’on en donne le nom.Voyez, Fleuron, Fleur.

DIECIE oui DIOECIE, habitation sépare. On donne le nom de Diecie à une classe de plantes composées de toutes celles qui portent leurs fleurs mâles sur un pied, & leurs fleurs femelles sur un autre pied.

DIGITÉ. Une feuille est digitée lorsque ses folioles partent toutes du sommet de son pétiole comme d’un centre commun. Telle est, par exemple, la feuille du Marronier d’Inde.

DIOIQUES. Toutes les plantes de la Diecie sont Dioiques.

DISQUE. Corps intermédiaire qui tient la fleur ou quelque-unes de ses parties élevées au-dessus du vrai réceptacle.

Quelquefois on appelle disque le réceptacle même comme dans les composées ; alors on distingue la surface du réceptacle, ou le disque, du contour qui le borde & qu’on nomme rayon,

Disque est aussi un corps charnu qui se trouve dans quelques genres de plantes, au fond du calice, dessous l’embrion ; quelquefois les étamines sont attachées autour de ce disque.

DRAGEONS. Branches enracinées qui tiennent. au pied