Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée




Frontin.

Il m’a falu courir tous les cabarets du quartier.

Valere.

Des cabarets !

Frontin.

Mais j’ai réussi au-delà de mes espérances.

Valere.

Conte-moi donc....

Frontin.

C’etoit un feu....une mousse....

Valere.

Que diable barbouille cet animal ?.

Frontin.

Attendez que je reprenne la chose par ordre.

Valere.

Tais-toi, ivrogne, faquin ; ou réponds-moi sur les ordres que je t’ai donnes au sujet de l’original du portrait..

Frontin.

Ah ! oui, l’original. Justement. Réjouissez-vous, Réjouissez-vous, vous dis-je.

Valere.

He bien ?

Frontin.

Il n’est déjà ni à la Croix-blanche, ni au Lion-d’or, ni à la Pomme de pin, ni....