Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée




Frontin.

Oui, il se cherche pour s’épouser.

Lucinde.

Qu’est ce que c’est que ce galimathias ?

Frontin.

Ce galimathias ! vous n’y comprenez donc rien ?

Lucinde.

Non, en vérité.

Frontin.

Ma foi, ni moi non plus : je vais pourtant vous l’expliquer, si vous voulez.

Lucinde.

Comment m’expliquer ce que tu ne comprends pas ?

Frontin.

Oh ! dame, j’ai fait mes études, moi.

Lucinde.

Il est ivre, je crois. Eh ! Frontin, je t’en prie, rappelle un peu ton bon sens ; tache de te faire entendre.

Frontin.

J’ardi rien n’est plus aise. Tenez. C’est un portrait...métamor....non, métaphor...oui, métaphorisé. C’est mon maître, c’est une file....vous avez fait un certain mélange....Car j’ai devine tout ça, moi. He bien, peut-on parler plus clairement ?