Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/274

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DORIEN, adj. Le Mode Dorien étoit un des plus anciens de la Musique des Grecs, & c’ étoit le plus grave ou le plus bas de ceux qu’on a depuis appellés authentiques.

Le caractere de ce Mode étoit sérieux & grave, mais d’une gravité tempérée ; ce qui le rendoit propre pour la guerre& pour les sujets de Religion.

Platon regarde la majesté du Mode Dorien comme très propre à conserver les bonnes mœurs, & c’ est pour cela qu’il en permet l’usage dans sa République.

Il s’appelloit DORIEN, parce que c’étoit chez les peuples de ce nom qu’il avoit été d’abord en usage. On attribue l’invention de ce Mode à Thamiris de Thrace, qui, ayant eu le malheur de défier les Muses & d’être vaincu, fut privé par elles de la Lyre & des yeux.

DOUBLE, adj. Intervalles Doubles ou redoublés sont tous ceux qui excedent l’étendue de l’Octave redoublés sont tous qui excedent de l’Octave. En ce sens la Dixieme est double de la Tierce, & la Douzieme double de la Quinte. Quelques-uns donnent aussi le nom d’Intervalles doubles à ceux qui sont composés de deux Intervalles égaux, comme la Fausse-Quinte qui est composée de deux Tierces mineures..

DOUBLE, s. m. On appelle Doubles, des Airs d’un Chant simple en lui-même, qu’on figure & qu’on double par l’addition de plusieurs Notes qui varient & ornent le Chant sans le gâter. C’est ce que les Italiens appellent Variazioni.(VOYEZ VARIATIONS.)

Il y a cette différence des Doubles aux broderies ou Fleurtis, que ceux-ci sont à la liberté du Musicien, qu’il