Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/322

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


une Partie Instrumentale, & l’on dit, par exemple d’un Symphoniste, qu’il a beaucoup d’Exécution, lorsqu’il exécute correctement, sans hésiter, & à la premiere vue, les choses les plus difficiles : l’Exécution prise en ce sens dépend sur-tout de deux choses ; premiérement, d’ une habitude parfaite de la touche & du doigter de son Instrument ; en second lieu, d’une grande habitude de lire la Musique & de phraser en la regardant : car tant qu’on ne voit que des Notes isolées, on hésite toujours à les prononcer : on n’acquiert la grande facilité de l’ Exécution, qu’en les unissant par le sens commun qu’elles doivent former, & en mettant la chose à la place du signe. C’est ainsi que la mémoire du Lecteur ne l’aide pas moins que ses yeux, & qu’il liroit avec peine une langue inconnue, quoiqu’écrite avec les mêmes caracteres, & composée des mêmes mots qu’il lit couramment dans la sienne.

EXPRESSION, s. f. Qualité par laquelle le Musicien sont vivement & rend avec énergie toutes les idées qu’il doit rendre, & tous les sentimens qu’il doit exprimer. Il y a une Expression de Composition & une d’exécution, & c’est de leur concours que résulte l’effet musical le plus puissant & le plus agréable.

Pour donner de l’Expression à ses ouvrages, le Compositeur doit saisir & comparer tous les rapports qui peuvent se trouver entre les traits de son objet & les productions de son Art : il doit connoître ou sentir l’effet de tous les caracteres, afin de porter exactement celui qu’il choisit au degré qui lui convient : car comme un bon Peintre ne donne