Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/397

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


JOUER des Instrumens, c’est exécuter sur ces Instrumens des Airs de Musique, sur-tout ceux qui leur sont propres, ou les Chants notés pour eux. On dit, jouer du Violon, de la Basse, du Hautbois, de la Flûte ; toucher le Clavecin, l’Orgue ; sonner de la Trompette ; donner du Cor ; pincer la Guitare, &c. Mais l’affection de ces termes propres tient de la pédanterie. Le mot Jouer devient générique & gagne insensiblement pour toutes sortes d’ Instrumens.

JOUR. Corde à jour. (Voyez VIDE.)

IRRÉGULIER, adj. On appelle dans le Plain-Chant Modes Irréguliers ceux dont l’étendue est trop grande, ou qui ont quelqu’autre irrégularité.

On nommoit autrefois Cadence Irréguliere celle qui ne tomboit pas sur une des cordes essentielles du Ton ; mais M. Rameau a donne ce nom à une Cadence particuliere dans laquelle la Basse-fondamentale monte de Quinte on descend de Quarte après un Accord de Sixte-ajoutée. (Voyez CADENCE)

ISON. Chant en Ison. (Voyez CHANT.)

JULE, s. f. Nom d’une sorte d’Hymne ou Chanson parmi les Grecs, en l’ honneur de Cérès ou de Proserpine. (Voyez CHANSON.)

JUSTE, adj. Cette épithete se donne généralement aux Intervalles dont les Sons sont exactement dans le rapport qu’ils doivent avoir, & aux Voix qui entonnent toujours ces Intervalles dans leur justesse : mais elle s’applique spécialement aux Consonnances parfaites. Les imparfaites peuvent être majeures ou mineures, les parfaites ne sont que