Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/421

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


pour achever le pas du Menuet ; & le soin du Musicien doit être de faire sentir cette division par des chûtes bien marquées, pour aider l’oreille du Danseur & le maintenir en cadence.

MESE, s. f. Nom de la corde la plus aigue second Tétracorde des Grecs. (Voyez MÉSON.).

Mese signifie Moyenne, & ce nom fut donne à cette corde ; non, comme dit l’Abbé Brossard, parce qu’elle est commune ou mitoyenne entre les deux Octaves de l’ancien systême ; car elle portoit ce nom bien avant que le systême eût acquis cette étendue : mais parce qu’elle formoit précisément le milieu entre les deux premiers Tétracordes dont ce systême avoit d’abord été compose.

MESOIDE, s. f. Sorte de Mélopée dont les Chants rouloient sur des cordes moyennes, lesquelles s’appelloient aussi Mésoide de la Mèse ou du Tétracorde Méson.

MESOIDES. Sons moyens, ou pris dans le Medium du systême. (Voyez MÉLOPÉE.)

MéSON. Nom donne par les Grecs à leur second Tétracorde, en commençant à compter du grave ; & c’est aussi le nom par lequel on distingue chacune de ses quatre cordes, de celles qui leur correspondent dans les autres Tétracordes. Ainsi, dans celui dont je parle, la premiere corde s’appelle Hypate-Méson ; la seconde, Parhypate-Méson ; la troisieme Lichanos-Méson ou Méson-Diatonos ; & la quatrieme, Mèse. (Voyez SYSTêME.)

Méson est le génitif de Mèse, moyenne, parce que le Tétracorde Méson occupe le milieu entre le premier