Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/449

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


simple des rapports après les deux précédens. 2/3 3/4 4/5. Voilà donc une nouvelle Modulation qui se présente & d’autant plus analogue que deux des Sons de la Tonique principale entrent aussi dans l’Accord mineur de sa Médiante ; car le premier Accord étant ut mi sol, celui-ci sera mi sol si, où l’on voit que mi & sol sont communs.

Mais ce qui éloigné un peu cette Modulation, c’est la quantité de Sons qu’il y faut altérer, même pour le Mode mineur, qui convient le mieux à ce mi. J’ai donne ci-devant la formule de l’Echelle pour les deux Modes : or appliquant cette formule à mi Mode mineur, on n’y trouvé à la vérité que le quatrieme Son fa altéré par un Dièse en descendant ; mais en montant, on en trouvé encore deux autres ; savoir, la principale Tonique ut, & sa seconde Note re qui devient ici Note sensible : il est certain que l’altération de tant de Sons, & sur-tout de la Tonique, éloigné le Mode & affoiblit l’analogie.

Si l’on renverse la Tierce comme on a renversé la Quinte, & qu’on prenne cette Tierce au-dessous de la Tonique sur la sixieme Note la, qu’on devroit appeller aussi sous-Médiante ou Médiante en dessous, on formera sur ce la une Modulation plus analogue au Ton principal que n’étoit celle de mi ; car l’Accord parfait de cette sous-Médiante étant la ut mi, on y retrouve, comme dans celui de la Médiante, deux des Sons qui entrent dans l’Accord de la Tonique ; savoir, ut & mi ; & de plus, l’Echelle de ce nouveau Ton étant composée, du moins en descendant, des mêmes Sons que celle du Ton principal, & n’ayant que deux Sons altérés