Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/542

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Comme un Accord complet est composé de quatre Sons, il y a aussi, dans la Musique, quatre Parties principales dont la plus aiguë s’appelle Dessus, & se chante par des Voix de femmes, d’enfans ou de Musici : les trois autres sont, la Haute-Contre, la Taille & la Basse, qui toutes appartiennent à des Voix d’hommes. On peut voir, (Pl. F. Fig. 6.) l’étendue de Voix de chacune de ces Parties, & la Clef qui lui appartient. Les Notes blanches montrent les Sons pleins où chaque Partie peut arriver tant en haut qu’en bas, & les Croches qui suivent montrent les Sons où la Voix commenceroit à se forcer, & qu’elle ne doit former qu’en passant. Les Voix Italiennes excedent presque toujours cette étendue dans le haut, sur-tout les Dessus ; mais la Voix devient alors une espece de Faucet, & avec quelqu’art que ce défaut se déguisé,c’en est certainement un.

Quelqu’une ou chacune de ces Parties se subdivise quand on compose à plus de quatre Parties. (Voyez DESSUS, TAILLE, BASSE.)

Dans la premiere invention du Contre-point, il n’eût d’abord que deux Parties, dont l’une s’appelloit Tenor, & l’autre Discant. Ensuite on en ajouta une troisieme qui prit le nom de Triplum ; & enfin une quatrieme, qu’on appella quelquefois Quadruplum, & plus communément Motetus. Ces Parties se confondoient & enjamboient très-fréquemment les unes sur les autres : ce n’est que peu-à-peu qu’en s’étendant à l’aigu & au grave, elles ont pris, avec des Diapasons plus séparés & plus fixes, les noms qu’elles ont aujourd’hui.