Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/565

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Annal. & Hist. Francor. ab an. 708. ad. an. 990. Scriptores cooetaneos. impr. Francofurti 1594. sub vitâ Carlimagni.

PLAINTE, s f. (Voyez ACCENT.)

PLEIN-CHANT. (Voyez PLAIN-CHANT.)

PLEIN-JEU, se dit du Jeu de l’Orgue, lorsqu’on a mis tous les registres, & aussi lorsqu’on remplit toute l’Harmonie ; il se dit encore des Instrumens d’archet, lorsqu’on en tire tout le Son qu’ils peuvent donner.

PLIQUE, s. f. Plica, sorte de Ligature dans nos anciennes Musiques. La Plique étoit un signe de retardement ou de lenteur (signum morositatis dit Muris.) Elle se faisoit en passant d’un Son à un autre, depuis le semi-Ton jusqu’à la Quinte, soit en montant, soit en descendant ; & il y en avoir de quatre sortes. 1. La Plique longue ascendante est une figure quadrangulaire avec un seul trait ascendant à droite, ou avec deux traits dont celui de la droite est le plus grand μθσιψ 2. La Plique longue descendante a deux traits descendans dont celui de la droite est le plus grand μθσιψ. 3. La Plique breve ascendante a le trait montant de la gauche plus long que celui de la droite μθσιψ 4. Et la descendante a le trait descendant de la gauche plus grand que celui de la droite μθσιψ.

POINCT ou POINT, s. m. Ce mot en Musique signifie plusieurs choses différentes.

Il y a dans nos vieilles Musiques six sortes de Points ; savoir, Point de perfection, Point d’imperfection, Point d’accroissement,