Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


c’est elle qui donne ou doit donner les raisons du plaisir que nous sont l’Harmonie & le Chan, qui détermine les rapports des Intervalles harmoniques, qui découvre les, affections ou propriétés des cordes vibrantes, &c. (Voyez CORDES, HARMONIE.)

Acoustique est aussi quelquefois adjectif ; on dit : l’Organe Acoustique ; un Phénomene Acoustique, &c.

ACTE, s. m. Partie d’un Opéra séparée d’une autre dans autre représentation par un espace appellé Entr’Acte. (Voyez. Entre’Acte.)

L’unité de tems & de lieu doit être aussi rigoureusement observée dans un Acte d’Opéra que dans, une Tragédie entiere du genre ordinaire, & même plus, à certains égards ; car le Poete ne doit point donner à un Acte d’Opéra une durée hypothétique plus longue que celle qu’il a réellement, parce qu’on ne peut supposer que ce qui se passe sous nos yeux dure plus long-tems que nous ne le voyons durer est effet : mais il dépend du Musicien de précipiter ou, ralentir l’action jusqu’à un certain point, pour augmenter la vraisemblance ou l’intérêt ; liberté qui l’oblige à bien étudier la gradation des passions théâtrales, le tems qu’il faut pour les développer, celui où le progrès est au plus haut point, & celui où il convient de s’arrêter pour prévenir l’inattention, la langueur, l’épuisement du Spectateurs. Il n’est pas non plus permis de changer de décoration & de faire sauter le théâtre d’un lieu à un autre, au milieu d’un Acte, même dans le genre merveilleux ; parce qu’un pareil faut choque la raison, la vérité, la vraisemblance, & détruit l’illusion, que la premiere