Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/667

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Après la premiere Octave, c’est-à-dire, depuis le milieu de la Corde en avançant vers le Chevalet, on retrouve les mêmes Sons harmoniques dans le même ordre, sur les mêmes divisions de l’Octave aiguë ; c’est-à-dire, la Dix neuvieme sur la Dixieme mineure, la Dix-septieme sur la Dixieme majeure, &c.

Je n’ai fait, dans cette Table, aucune mention des Sons harmoniques relatifs à la Seconde & à la Septieme : premiérement, parce que les divisions qui les forment n’ayant entr’elles que des aliquotes fort petites, en rendroient les Sons trop aigus pour être agréables, & trop difficiles a tirer par le coup d’archet, & de plus, parce qu’il faudroit entrer dans des sous-divisions trop étendues, qui ne peuvent s’admettre dans la pratique : car le Son harmonique du Ton majeur seroit la vingt-troisieme, ou la triple Octave de la Seconde, & l’Harmonique du Ton mineur seroit la vingt-quatrieme, ou la triple Octave de la Tierce mineure : mais quelle est l’oreille assez fine & la main assez juste pour distinguer & toucher à sa volonté un Ton majeur ou un Ton mineur ?

Tout le jeu de la Trompette marine est en Sons harmoniques ; ce qui fait qu’on n’en tire pas aisément toute sorte de Sons.

SONATE, s. f. Piece de Musique instrumentale composée de trois ou quatre morceaux consécutifs de caracteres différens. La Sonate est à-peu-près pour les Instrumens ce qu’est la Cantate pour les Voix.

La Sonate est faire ordinairement pour un seul Instrument