Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/776

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


V.

V. Cette lettre majuscule sert à indiquer les parties du Violon ; & quand elle est double VV, elle marque que le premier & le second sont à l’Unisson.

VALEUR DES NOTES. Outre la position des Notes, qui en marque le Ton, elles ont toutes quelque figure déterminée qui en marque la durée ou le Tems ; c’est-à-dire, qui détermine la Valeur de la Note.

C’est à Jean de Muris qu’on attribue l’invention de ces figures vers l’an 1330 : car les Grecs n’avoient point d’autre Valeur de Notes que la quantité des syllabes ; ce qui seul prouveroit qu’ils n’avoient pas de Musique purement instrumentale. Cependant le P. Mersenne, qui avoit lu les ouvrages de Muris, assure n’y avoir rien vu qui pût confirmer cette opinion, &, après en avoir lu moi-même la plus grande partie, je n’ai pas été plus heureux que lui. De plus, l’examen des manuscrits du quatorzieme siecle, qui sont à la Bibliotheque du Roi, ne porte point à juger que les diverses figures de Notes qu’on y trouvé fussent de si nouvelle institution. Enfin, c’est une chose difficile à croire, que durant trois cents ans & plus, qui se sont écoulés entre Guy Arétin & Jean de Muris, la Musique ait été totalement privée du Rhythme & de la Mesure, qui en sont l’ame & le principal agrément.

Quoi qu’il en soit, il est certain que les différentes Valeurs