Page:Rozier - Cours d’agriculture, 1781, tome 1.djvu/723

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


portera la planchette au piquet C, on la mettra de niveau, & on la posera de façon que le point c du papier corresponde au point C du terrain ; ensuite avec l’alidade, on mettra la ligne ca du papier dans l’exacte direction de CA du terrain, & l’on fixera le tout. Du point C on visera le piquet D, & on tirera la ligne cd ; on en fera autant pour le piquet B, & on tirera la ligne cb, ce qui vous donnera en petit la figure abcd parfaitement semblable à la figure du terrain. Pour terminer l’opération, on mesurera les lignes CB & CD, & votre plan avec toutes ses dimensions sera achevé.

Si le terrain dont on veut lever le plan est un bois, ou disposé de façon que l’on ne puisse pas appercevoir les jalons placés diagonalement, on procédera par le contour du terrain. On posera, par exemple, la planchette au dessus du point A, & on tracera l’angle bad égal à BAD du terrain ; ensuite on ira au piquet B, en mesurant la distance AB. On fera l’angle abc égal à celui ABC du terrain, & ainsi d’un angle à un autre angle, pour en prendre, l’ouverture & leur distance entre eux ; de cette façon, étant revenu au piquet A d’où l’on étoit parti, on le trouvera au même endroit a, où il sera déterminé sur le papier par la première station ; alors on aura l’exacte figure du terrain que l’on cherche.

Si le terrain a des angles très-multipliés comme dans la Figure 33, il est assez facile d’en faire le plan, même par une seule station, pourvu que du centre du terrain, on puisse découvrir facilement les piquets placés à tous les angles. Fixez la planchette au centre à peu près du terrain ; prenez sur le papier le point 0 pour représenter ce centre, mettant le bord de l’alidade à ce point ; dirigez les pinnules vers les différens angles du champ A, B, C, D, E, F, G, H, K, & tirez le long de son bord des lignes indéfinies, dirigées à chaque angle, c’est-à-dire, les lignes oa, ob, oc, od, oe, of, og, oh, ok : mesurez sur le terrain les lignes OA, OB, OC, &c. & après les avoir prises sur une échelle, portez-les sur les lignes correspondantes du papier. Les extrémités de ces lignes donneront des points, lesquels étant joints par d’autres lignes ab, be, cd, de, ef, fg, gh, hk, ka, représenteront en petit la figure du terrain cherchée.

50. Manière de changer le papier qui est sur la planchette.

Il arrive souvent que, lorsqu’on a de très-grandes surfaces à mesurer, le plan excède les dimensions de la planchette, & qu’il s’étend au-delà du papier ; il faut nécessairement changer la feuille de papier, & en substituer une nouvelle. Voici la manière de faire ce changement avec exactitude. Supposons que HKMZ, Fig. 34, soient les limites de la planchette, de manière qu’ayant tracé le champ de A en B, & de-là en C jusqu’en D, la place vienne à manquer, la ligne DE s’étendant au-delà du papier ; tirez la partie de la ligne DE que le papier pourra contenir, par exemple la partie DO, & au moyen des divisions qui sont sur le bord du châssis, tirez par le point O la ligne PQ