Page:Ségur - Aprés la pluie, le beau temps.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




Georges

Pourquoi cela ? Nous pouvons bien aller seuls, c’est si près.


Geneviève

C’est que j’ai peur…


Georges

De quoi as-tu peur ?


Geneviève

J’ai peur que tu ne fasses des bêtises, tu en fais toujours quand nous sommes seuls.


Georges

Moi, je ne fais pas de bêtises ; c’est toi qui en dis.


Geneviève

Comment ! tu ne fais pas de bêtises ? Et ce fossé où tu m’as fait descendre ? Et je ne pouvais plus en sortir ; et tu as eu si peur que tu as pleuré.


Georges

J’ai pleuré parce que tu pleurais et que cela m’a fait peur. Tu vois bien que je t’ai tirée du fossé.


Geneviève

Et ce petit renard que tu as tiré d’un trou ! Et la mère qui est accourue furieuse et qui voulait nous mordre !


Georges

Parce que tu t’es jetée devant moi pendant que je tenais le petit renard qui criait.


Geneviève

Je me suis jetée devant toi pour que le gros renard ne te morde pas. Et tu as été obligé de lâcher le petit renard tout de même.