Page:Ségur - La soeur de Gribouille, Hachette, 1886.djvu/351

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




XXVII

dévouement


Comme il finissait ces mots, dits à voix basse, de même que tout ce qu’ils avaient dit précédemment, la porte en face d’eux, qui était celle du lavoir, s’ouvrit avec précaution ; un homme portant une lanterne sourde entra à pas de loup ; la porte ouverte laissait pénétrer assez de lumière pour que le brigadier reconnût Michel. Gribouille se serra contre le brigadier, qui n’avait pas bougé. Avant de s’engager plus avant dans la chambre, et aussi pour reconnaître la place du meuble qui devait contenir le petit trésor de la pauvre Caroline, Michel dirigea la lumière de sa lanterne sourde du côté où se trouvait le brigadier, il l’aperçut, et, poussant un cri de rage, il dirigea le canon d’un pistolet, qu’il tenait à la main, sur le brigadier, qui allait s’élancer pour le saisir. Gribouille, devinant l’intention de