Page:Sénèque - Tragédies, trad. Greslou, 1834, t. 1.pdf/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LYCUS.

Dites, quel est le présent de mariage qui flatterait le plus votre cœur, et que je pourrais vous offrir ?


MÉGARE.

Votre mort, ou la mienne.


LYCUS.

Eh bien, insensée que vous êtes, vous mourrez.


MÉGARE.

J’irai au devant de mon époux.


LYCUS.

Vous préférez donc un esclave à mon sceptre de roi ?


MÉGARE.

Combien de rois sont tombés sous le bras de cet esclave !


LYCUS.

Pourquoi donc sert-il Eurysthée, et rampe-t-il sous le joug ?


MÉGARE.

Ôtez les tyrans du monde, à quoi servira le courage ?


LYCUS.

Être exposé aux bêtes et aux monstres, vous appelez cela du courage ?


MÉGARE.

Il y a du courage à vaincre ce qui fait trembler tous les hommes.


LYCUS.

Avec ses hautes prétentions, il est maintenant plongé dans la nuit du Tartare.


MÉGARE.

Le sentier qui mène de la terre au ciel est rude et difficile.