Page:Sénancour - Rêverie sur la nature primitive de l’homme, tome 2.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


277, vous ne chercherez point cette nature puissante qui
nous avertit de nos destinées primitives ; vous aimerez
l’arbre… …dès long-temps désiré. (Ibid., 277-282).

[45]

L’automne est encore… | …sollicitude des passions
(Ibid., 294-298), elle éteint le désir puéril, elle ramène
… …lois oubliées. (Ibid., 312-313).
D’où vient… …soir de l’année (Ob. XXIV, 8-33) ;

[46]

je me | plais à marcher sur les feuilles tombées, dans la
forêt dépouillée : la saison… …terre de l’homme.
(Ibid., 33-34).
Que quelquefois encore,… …nous avions vécu !
(Ob. XII, 153-162).
Quand l’atmosphère… …la terre fertile (B. III,

[47]

345), qu’avons-nous besoin… | …nos regrets
s’éveillent (Ibid., 347-368). Les feux de l’air,… …une
nuit éclairée (Ibid., 370-379), près des asiles que le
rossignol habite, nous nous livrons… …ces accens
solitaires (Ibid., 379-380) que nul art ne sauroit remplacer,
un invincible pouvoir… …un vide intolérable.
(Ibid., 380-382).
Ce sens intérieur… …hors de nous (Ibid., 390-392),

[48]

qui nous modifie… | …elle paroît embellir (Ibid., 393-
399). La sensibilité entière… …de la douleur (Ob.
XII, p. 65, n. 1, 7-17) ; il possède une ame… …de la
vie ? (B. III, 443-446)
Quand le besoin du beau et du juste a fait chercher le
vrai, quand les illusions ont passé, quand le doute…
…changé les désirs (Ibid., 448-449), quand tout est brisé

[49]

et mutilé dans nos cœurs, le silence devroit… | …ces
voix muettes (Ibid., 449-458) ; il retrouve partout sa pensée
affligée ; il demande… …sont dans lui (Ibid.,
459-463), sentiment déplorable, expression incertaine d’un
monde inutile et inexplicable comme lui.