Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/114

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

28

i 71 8

»7’9

s qu’ils soient, que je n’aie pris une qualité en acceptant ou renonçant à la communauté, laquelle renonciation ou acceptation je ne puis faire encore qu’après la clôture de l’inventaire mais cela ne sera pas long, car il est déjà bien avancé. Aussitôt que tout cela sera fini, je ratifierai votre acte, et vous le ferai savoir. Je suis, Monsieur, très-parfaitement votre très-humble et très-obéissante servante, Grigwan DE Simiane.

Suscription Bretagne. Nantes. A Monsieur, Monsieur de Chancartier, seigneur du Buron, à Nantes, etc. g ri. DE MADAME DE SIMIANE A GHAMPCAETIEE1. A Paris, le 27 février 17 19.

JE viens de recevoir, Monsieur, la lettre que vous m’avez fait l’honneur de m’écrire le 20 de ce mois. Il n’a pas tenu à moi que vous n’ayez eu satisfaction sur l’acte de ratification que vous souhaitez de moi j’ai envoyé plusieurs fois chez M. du Tartre, notaire, pour qu’il le dressât mais mes soins ont été inutiles jusques à aujourd’hui j’y vais encore envoyer dans ce moment, et si je n’avance rien, je m’adresserai à un autre notaire, ne demandantpas mieux que d’entrer dans tous les expédients qui pourront vous convenir. Soyez-en persuadé, je vous en prie, et qu’on ne peut être plus véritablement que je le suis, Monsieur, votre très-humble et très-obéissante servante,

GRIGNA.N DÉ SlMIANE.

Lettre ii. 1. Cette lettre, inédite, aété revue sur l’autographe.