Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/229

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


i43

79* DE MADAME DE SIMIAKE A d’hÉRIGODRX. 28 avril

IL m’est revenu que M. de Bandol compte que vous souperez chez lui le jour que vous arriverez à Aix, Monsieur et moi je compte sur cet honneur-là aussi, et j’ai Lettre 78. r. On lit Ferraud dans l’édition de 1773 ce nom paraît écrit Furand dans l’autographe du 22 juillet r733 voyez ciaprès, p. 160.

a. Ces mots manquent dans l’édition de 1773. D’après le Dictionnaire français-provençal d’Honnorat, bastidan, bastidane signifie campagnard, campagnarde, et habitant, habitante d’une bastide ou maison de campagne.

LETTRE 79 (revue sur l’autographe). 1. On lit dans l’original « 28 mai, » corrig4en « a8 avril. » La correction était nécessaire on voit par la lettre suivante que d’Héricourt avait avant le aS mai do cette année-là annoncé son arrivée à Paris.

8. DE MADAME DE SIMIANE A d’hÉHIGOURT. Du 17 mars 1733.

Vous avez eu la bonté, Monsieur, de faire espérer l’honneur de votre protection au sieur Ferrand’, qui se présente à vous aujourd’hui. II a une grosse famille, de jeunes, jolies et sages filles; tout cela demande un peu de bien, et il n’en a point un petit emploi pourvoiroit à tout; je vous le demande pour lui, et je joins mes prières à celles de M. le président de Bandol. C’est la mouche du coche, mais n’importe; ma reconnoissance n’en perdra rien de sa force, non plus que tous les sentiments que vous me connoissez pour vous, Monsieur, et que je vous ai voués pour toute ma vie.

LA BASTIDANE DE Belombre2.

1733 3

r

1;