Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Mme DB Sbviokb. Xl q

LETTRES INÉDITES

DU COMTE ET DE LA COMTESSE DE GRIGNAN, Et rDECHARLES DE SÉVIGNÉ.

Nous n’avons eu connaissance de ces lettres inédites qu’après l’impression da tome XI, mais heureusement avant la mise en vente. Nous n’avons ’pu les annoncer dans l’Avertissement, mais du moins nous pouvons les placer encore ici, à la suite des trois lettres de aimes de Sévigné et de Choiseul, comme un second supplément, propre à confirmer ou à éclaircir et compléter la Notice biographique, en ce qui concerne la famille de Mme de Sévigné. Elles ont été découvertes et mises très-gracieusement à notre disposition par M. de Boislisle, qui a été récemment chargé par Monsieur le ministre des finances de faire l’inventaire des papiers du contrôle général qui ont été transférés en 1862 de la Bibliothèque impériale aux Archives de l’Empire. M. de Boislisle, qui s’acquitte avec un soin aussi intelligent que consciencieux de cette tâche difficile, nous a aussi communiqué les renseignements puisés à la même source que nous avons insérés dans une partie de nos notes sur ces lettres nouvelles. Nous le prions de recevoir nos sincères remercîments pour’la rare obligeance avec laquelle il nous a fourni ce complément inattendu. Nous prions en même temps M. le comte de Laborde, directeur général des Archives de l’Empire, d’agréer ici l’expression de notre gratitude pour avoir facilité de toute sa bienveillance cette communication.