Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/532

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

446 NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE.

éclaircissements. Paris, David l’aîné, 1754,’ 8 vol. in-ia, avec portrait.

Voyez le commencement de l’observation qui suit len° 14. 17. Lettres nouvelles de Mme la marquise de Sévigné à Mme la comtesse de Grignan, sa fille. Extraites de l’édition de 1^54 en 8 vol. in-i2, pour servir de supplément à l’édition en 6 vol. Paris, Rollin, 1754, 2 vol. in-ia, comprenant 86 lettres.

Voyez ci-dessus l’observation faite au sujet du n° i3. 18. Lettres nouvelles de Mme la marquise de Sévigné à Mme la comtesse de Grignan, sa fille. Dresden, Walther, 1755, 2 vol. in-8°.

Contrefaçon allemande du numéro précédent.

19. Lettres nouvelles de Mme la marquise de Sévigné à Mme la comtesse de Grignan, sa fille. Francfort, Esslinger, 177a, 2 vol. in-i2.

Autre contrefaçon allemande du a° 17.

20. Lettres de Mme la marquise de Sévigné à Mme la comtesse de Grignan, sa fille. Amsterdam, par la Compagnie, 1756, 8 vol. in-12, avec portrait.

La Compagnie des libraires d’Amsterdam réunit en huit volumes les lettres de l’édition de 1754 et du Recueil de lettres choisies de 17S1. Dans cette édition sont rectifiées quelquesunes des dates de ce dernier. L’incorporation du volume de 175 est annoncée en ces termes, à la fin de V Avertissement de 1754, reproduit en tète du tome I, avec la Préface de 1784 et V Avertissement de 1737

« On a joint à cette nouvelle édition le recueil du choix de lettres qui a paru il y a quelques années en un seul volume in-i 2 Cet ouvrage fut donné pour servir de supplément à l’édition en huit volumes qui venoit de paroître.

« Ce recueil contient cent vingt- trois lettres, qui, quoiqu’elles ne soient pas toutes de Mme de Sévigné, ont pourtant un tel rapport aux siennes, qu’elles n’en peuvent être divisées. « En effet, elles sont écrites, en la plupart, dans le même temps et par les mêmes personnes avec lesquelles Mme de Sévigné étoit liée d’une amitié particulière, et y servent comme de