Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/536

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

45o NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE.

ornée de portraits gravés d’après les meilleurs modèles. Paris,Bossange, MassonetBesson,anIX (1801), 10 vol. ia-12. L’abbé de Vauxcelles prit pour modèle l’édition de Rouen de 1790. Il neparaît pas s’être occupé de la correction du texte, et il n’a rien ajoute aux précédentes impressions. Il a joint à la sienne l’Éloge de Mme de Sévigné par Mme la présidente Brisson, qui avait remporté le prix à l’Académie de Marseille en Ï777) et il a mis dans le dernier volume, sous le titre de Rè- flexions, des observations sur Mme de Sévigné et sur le siècle de Louis XIV. Son recueil contient, comme les éditions antérieures (p. 30-33):

I» Lettres à Mme de Grignan et à M. Bussy-Rabutin, tomes I-Vni; a» Lettres diverses, tome IX; 3" Lettres au président de Moulceau et à M. de Pomponne, et Lettres de’ Mme de Simiane, tome X.

35. Recueil des lettres de Mme de Sévigné. Avignon, Guichardaîné, i8o3, 10 vol. in-xi.

Guichard publia de nouvelles éditions de ce recueil en iSicr et en 1813.

Heinsius mentionne une contrefaçon allemande, en i vol. in-12, publiée à Francfort en 1806, sous la.rubrique de Paris. 36. Lettres de Mme de Sévigné à sa fille et à ses amis. Nouvelle édition mise dans un meilleur ordre, enrichie d’éclaircissements et de notes historiques, augmentée de lettres, fragments, notices sur Mme de Sévigné et sur ses amis, éloges et autres morceaux inédits ou peu connus, tant en prose qu’en vers, par Ph.-A. Grouvelle. Paris, Bossange, Masson et Besson, 1806, 8 vol. in-8», avec 2 portraits. Cette édition, qui a été faite d’après le plan indiqué par A.-A. Barbier, bibliothécaire de l’Empereur, dans le Magasin eneyclopédique (70 année, commencement du tome VI), est la première où les lettres soient, non plus divisées en autant de recueils distincts qu’il y avait de correspondants, mais rangées toutes ensemble dans l’ordre chronologique. Elle comprend tout ce que contenaient les impressions antérieures; outre les lettres de Mme de Sévigné, celles de Mme de Grignan, de Bussy Rabutin, de Coulanges, etc.; mais elle ne donne qu’une seule lettre qui n’avait pas encore été imprimée, à savoir celle de Mme de