Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 11.djvu/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DE MADAME DE SË>IGNÉ", ETC. MTh

698 8

I704

pagné de fièvre que j’ai eu à Avignon pour demander 9 un peu de précaution et quelques jours de repos; j’espère que je le trouverai ici pour toutes les choses qui m’y ont amené6. Je me rendrai sans faute le lendemain de Noël à Lambesc. Nous pourrons samedi faire l’ouverture et dans le dimanche, où peut-être ne voudroit-on point s’assembler, il sera aisé de faire toutes les lettres que le courrier doit porter à la cour; et l’affaire sera achevée le lundi; le courrier partira dans le moment. Je souhaite, Monsieur, que tout cela vous accommode, et que je puisse avoir l’honneur et le plaisir de vous embrasser bientôt et vous assurer du véritable attachement avec lequel je suis votre très-humble et très-obéissant serviteur

Grignan.

r5o4 bis. DE CHARLES DE SÉVIGKÉ 1704 A DESMAfiETZ1. x. ÏV°*

Vendredi rge,

M. Beiaanger dit hier à mon laquais qu’il avoit eu, Monsieur, l’honneur de vous parler de mon affaire; et que je saurois de vous ce qui en étoit. Si elle est rompue sans ressource, et sans qu’on y puisse jamais revenir, laites-moi la grâce de me le mander; s’il y a quelque 6. Dans l’autographe emmené.

Lettrb i5oi bis (revue sur une copie de l’autographe*). La lettre est du mois de décembre i7o4. -Sur Desmarestz (c’est ainsi qu’il signe son nom), voyez tome X,p. Soi, note i, etp. 535, note 2. Charles de Sévigné venait de « changer de vie’ » et s’occupait peut-être de la vente de sa charge voyez ci-dessus, p. m, et note 4. Communiquée par M. de Boislisle

Voyez au tome X, p, 489, la lettre de Mme de Coulanges à

1\Ime de Grignan, du 17 juin 1703. v