Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/119

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


et sans conséquence ; mais j’ai vu quelquefois ces mêmes princesses y manger avec Madame à Fontainebleau, quelquefois la cour d’Angleterre y étant, et quelquefois aussi, mais très peu, Mme la Princesse et Mme la princesse de Conti, sa fille aussi, à Fontainebleau, avec la même cour d’Angleterre, le soir au grand couvert, jamais à Versailles. C’étoit une faveur que le roi faisoit quelquefois à ses filles, qui fit crier M. le Prince fort haut, Mme la Princesse étant à Fontainebleau, qui n’y étoit pas admise, tandis que Mme la Duchesse, sa belle-fille, et Mme du Maine, sa fille, l’étoient. Le roi ne voulut pas pousser ce dégoût, et y fit manger quelque peu Mme la Princesse et Mme la princesse de Conti, puis n’y en fit plus manger pas une, et se restreignit au droit ; apparemment que, ces princesses ayant mangé au grand couvert quelquefois, il voulut faire la même grâce à celle-ci qui étoit sa petite-fille, pour que cela n’eût pas plus de suite ni de droit que pour les autres.


Tonnerre tue à la chasse le second fils d’Amelot. — Duel de deux capitaines aux gardes ; Saint-Paul tué et Sérancourt cassé. — Le roi, allant à Fontainebleau, passe pour la première foi à Petit-Bourg. — Prodiges de courtisan. — Mort de Sourdis. — Son gouvernement d’Orléanois à d’Antin. — Quel étoit Bartet ; sa mort. — Conduite, fortune et mort du cardinal Le Camus. — Mort du comte d’Egmont, dernier de la maison d’Egmont ; son caractère et sa succession. — Équipée de la comtesse de Soissons. — Retour de Fontainebleau par Petit-Bourg. — Mort de Revel ; son mariage ; maréchaux de Broglio. — Mort de la maréchale de Tourville. — Faux-saulnage. — Étrange sorte d’escroquerie de Listenois. — Cause de la brouillerie de Catinat et de Chamillart ; le roi