Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/157

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


femme qu’il ne quittoit pas volontiers. En ce même temps, le duc de Tresmes, qui n’avoit point encore de brevet de retenue sur sa charge depuis qu’il l’avoit en titre par la mort de son père, en obtint un de quatre cent mille livres.

M. le duc d’Orléans arriva d’Espagne le 30 décembre au lever du roi, après lequel il demeura longtemps seul avec lui dans son cabinet. La réception et du roi et du monde fut telle que le méritoit son heureuse et agréable campagne. Comme il devoit retourner bientôt en ce pays-là, il y avoit laissé presque tous ses équipages. Il en étoit fort content, et on l’y étoit fort de lui. Le duc de Berwick eut ordre de l’y attendre.


1708. — Cent cinquante mille livres de brevet de retenue à Chamillart. — Deux cent mille livres de brevet de retenue au maréchal de Tessé. — Trois mille livres de pension à Albéroni. — Du Luc, évêque de Marseille, passe à Aix. — Rois et force bals à la cour. — Comédies de Mme du Maine. — Duc de Villeroy capitaine des gardes sur la démission de son père. — Vaudémont souverain de Commercy, etc. — Mort du marquis de Thianges ; son caractère. — Courte digression sur sa mère. — Mariage de Seignelay et de Mlle de Fürstemberg. — Vilenie des serments chez le roi. — Chamillart, fort languissant, songe à se soulager et à marier son fils. — Réflexions importantes sur les choix. — Mariage de Cani avec une fille de Mortemart. — Mesures sur la place des finances. — Desmarets contrôleur général des finances ; ma conversation avec lui. — Directeurs généraux des finances abolis. — Chute d’Armenonville. — Poulletier intendant des finances. — Colère du conseil et du chancelier. — Duchesse du Maine refuse de signer après Mlle de Bourbon le contrat de mariage de Cani. — Mort, extraction et caractère du chevalier de Nogent. — Mort de Langlée. — Mort du